Vos témoignages

Deux messes d'action de grâce : pour la guérison de ma petite nièce opérée en catastrophe... La consolidation ne tient qu'à elle. Puissent ses 18 ans tout neufs avoir le cran de s'astreindre à marcher et à nager régulièrement (la tablette est nettement plus attrayante). Pour remercier les bons Anges pour moi. J'ai fait une chute très violente. Je m'en tire avec une fracture... Une chance, c'est mon bras gauche, mais la patience n'est pas ma qualité première ! Mais, très objectivement, la « casse » a été réduite. 64 - J'ai vu partir mon mari avec le SAMU en urgence et j'ai cru qu'il ne reviendrait jamais. Il avait un teint cireux. Il était très mal. J'ai fait tout ce qu'il fallait et puis, quelques mois plus tard, j'ai craqué. Le médecin a dit que c'était le contrecoup. J'en ai eu pour une année. Mon mari a fait une hémorragie interne suite à une opération bénigne, et là il se vidait de son sang. Il est resté 12 jours en clinique. Maintenant, on est tous les deux ensembles, et on voudrait vivre ensemble le mieux possible. Je prie tous les jours matin et soir mon Ange gardien et l'Archange saint Raphaël... 59.

Merci pour l'intervention des saints Anges qui ont permis que le couple de ma fille se « rabiboche ». Mon gendre et ma fille ont fait des efforts pour se comprendre, et mon gendre a compris son rôle d'époux, et maintenant il est plus présent et l'aide aux diverses tâches maternelles qu'elle assumait seule avec les deux enfants. Il en a perdu 12 kg !... Marseille 11e - C'est avec peine que je vous annonce le décès d'une fidèle de la Confrérie, Mme *. Il y a quelques années, je lui avais fait connaître votre mouvement et elle s'était abonnée à la revue et mettait toute sa confiance dans les Anges gardiens. Sa vie en a été transformée. Elle en parlait avec conviction autour d'elle. Cela a d'ailleurs renforcé notre amitié... 59.

En descendant de notre appartement, je rate 3 marches et « plonge » la tête la première jusqu'au sol bétonné devant l'ascenseur. Le choc porte sur la partie gauche de l'avant de ma tête. Je perds du sang mais je ne perds pas connaissance. Je vais rester de 7h20 à 18h aux urgences de l'hôpital. J'aurais pu me fracasser la tête sur le mur à quelques centimètres près et même au sol, j'aurais pu avoir une fracture au niveau de la face et avoir quelque chose à l'œil gauche. Non, mon Ange gardien veillait, car je n'ai eu qu'un « volumineux hématome » sur l'œil gauche que j'ai dû garder fermé pendant plus de 2 jours, juste 2 points de suture sur l'arcade sourcilière et un traumatisme crânien. Tous mes jeunes amis musulmans comprennent très bien quand je leur dis que c'est mon Ange gardien qui m'a protégé, car les anges ont un grand rôle dans le Coran ! Cela me rappelle une autre fois où mon Ange gardien m'a préservé du pire... Hémorragie méningée. Je n'ai gardé aucun souvenir du lendemain : coma, sans qu'aucun médecin ne soit venu... Je n'ai eu aucune séquelle ! Double protection de mon Ange gardien ! Un religieux. 69.

Trébuchant sur le trottoir, j'ai bien pensé pendant 4 secondes, qui m'ont paru bien davantage, que j'allais tomber et me faire très mal. Aussitôt, j'ai réussi ma course à la pharmacie. Je n'ai pas manqué de le raconter et d'ajouter : « Mon Ange gardien m'a protégée ! ». C'était lui dire merci, et aider les autres à y croire... 53.

Extraits de la revue "L'Ange Gardien", novembre-décembre 2017.