Défense du Catholicisme

17 février 2006





Série d'actes sataniques en Bretagne

Entre le 23 janvier et le 6 février 2006, un jeune couple s'est livré à une série de dégradations visant des lieux ou monuments catholiques en Bretagne, dans un rayon de 30 kilomètres entre Morbihan et Finistère.

- en début de semaine : profanation d'un cimetière à Mellac (Finistère). Des tombes sont retrouvées retournées.
- dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 janvier : profanation de 63 tombes dans le cimetière de Saint-Thurien (Finistère) près de Quimperlé. Des inscriptions sataniques (chiffre 666, croix à l'envers...) sont découvertes sur les lieux.
- dans la nuit du dimanche 30 au lundi 31 janvier : la chapelle Saint-Guen, à Saint-Tugdual (Morbihan) près de Pontivy, est détruite par un incendie criminel. On retrouve à l'intérieur les mêmes inscriptions à caractère satanique qu'à Saint-Thurien. "I fuck your life for...", a été écrit sur le mur sud de la nef, les derniers mots de la proclamation ayant disparu, rongés par les flammes. Des statues ont été sorties et projetées sur des tombes. C'était une chapelle du XVI° siècle, joyau de l’architecture sacrée bretonne, classée monument historique. L'édifice, en cours de restauration depuis une dizaine d'années, devait être inauguré le 7 juillet.
- le même week-end : destruction d'un calvaire à Kernével, en Rosporden. Le sommet de la croix git par terre, brisé en plusieurs morceaux. Sur le fût, une croix inversée a été peinte en noir.
- vendredi 3 février : profanation de l'église de Lanvénégen (Morbihan). Des inscriptions au marqueur sont retrouvées sur les murs de l'église, dont un carreau a été cassé.
- dimanche 5 février : profanation de la chapelle de Saint-Guénaël, à Guiscriff (Morbihan). On y retrouve une croix brûlée, un vitrail brisé et, sur les murs, des croix à l'envers et la fameuse inscription "666" dessinée au marqueur.

Le 15 février, un couple est interpellé à Rezé (près de Nantes). Il a été mis en examen ce vendredi 17 février par le procureur de Lorient.
Amandine Tatin, 20 ans, et Ronan Cariou, 21 ans, ont déclaré aux gendarmes avoir agi "par haine de toutes les religions".
Leurs provocations risquent de leur coûter dix ans de prison.



Réactions

Nicolas Sarkozy a adressé le mardi 31 janvier une lettre à l'évêque de Vannes. Il qualifie de "scandaleuse agression" l'incendie de la chapelle Saint-Guen à Saint-Tugdual, et exprime sa "tristesse". "Je souhaite vous faire part de mon émotion et vous dire ma solidarité à l'endroit des catholiques du Morbihan. L'incendie de la chapelle Saint-Guen et la profanation des statues sont un outrage inacceptable, qui enfreint le respect dû à la foi". Il précise, comme à son habitude : "Je souhaite que le ou les coupables soient sévèrement punis".

L'évêque de Vannes, Mgr Raymond Centène, s'est rendu à Saint-Tugdual le dimanche 5 février : "C'est une atteinte grave au patrimoine sacré de la Bretagne, que nous avons reçu de nos pères et que nous voulions transmettre à nos enfants".



A lire

Culture Jeune et ésotérisme, du P. Benoît Domergue.
Editions Bénédictines, 2005.
A commander auprès de notre partenaire : La librairie catholique



Liens utiles

Retour au dossier Défense du Catholicisme