Célébration de l'Intronisation du Sacré-Coeur
dans les foyers

Fidèle à l'esprit de la liturgie de l'Eglise, cette célébration veut familialement exprimer :

* par les monitions du prêtre, une CATECHESE de la FOI en l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ, dont le Cœur ouvert reste le signe offert aux hommes de tous les temps, afin qu'ils y puisent foi, espérance et charité.

* par la liturgie de la Parole de Dieu, une RECONNAISSANCE de son AMOUR par la famille qui s'engage solennellement à Lui en rendre hommage et à en porter témoignage à travers toutes ses activités privées, professionnelles et sociales.

1. Rituel en usage aujourd'hui 2. Rituel proposé par l'Œuvre du Sacré-Coeur en 1917

« Pour Nous aussi, comme pour Nos prédécesseurs, l'Intronisation répond à Nos plus chers désirs. Nous souhaitons ardemment que la charité de Jésus-Christ, jaillissant de son Cœur, reprenne possession de la vie privée des hommes et de la vie publique des peuples. Mais il est une chose que Nous désirons tout spécialement et qui est d'ailleurs le principal dans l'œuvre que vous avez propagée depuis si longtemps et avec tant de diligence : c'est que les familles chrétiennes se consacrent au Cœur de Jésus. Mais de telle façon que, son image étant installée dans l'endroit le plus noble de la maison comme sur un trône, Jésus-Christ Notre Seigneur règne visiblement dans les foyers catholiques. Cette consécration n'est pas une cérémonie vaine et vide de sens, mais demande à tous et à chacun que leur vie soit conforme aux préceptes chrétiens, qu'ils brûlent d'un amour plus fervent envers la très sainte Eucharistie et qu'ils prennent part, le plus souvent possible, au banquet céleste, qu'ils s'efforcent par des supplications adressées à Dieu et par les œuvres d'une sainte pénitence, de pourvoir non seulement à leur propre salut, mais encore à celui des autres. »

Lettre de Pie XII au Père Mateo, 11 juillet 1948, in P. Marcel Bocquet, Père Mateo apôtre mondial du Sacré-Cœur, Paris, Téqui, 1963.


1. Rite d'accueil

Le prêtre peut présenter ainsi son ministère auprès de la famille :
Chers amis, vous n'avez certainement pas invité le prêtre à mettre une gravure de plus dans votre intérieur. Introniser le Cœur du Christ revient à reconnaître l'amour avec lequel « Il nous a aimés et s'est livré pour nous ». C'est pourquoi vous voulez offrir au Seigneur l'hommage qui Lui est dû et vous attacher à vivre par Lui, avec Lui et en Lui : ainsi l'intronisation du Sacré-Cœur vise à la christianisation profonde et permanente de la famille. En choisissant les familles pour rendre l'amour du Christ présent au monde, le P. Mateo a justement insisté pour que, « bien plus qu'à la place d'honneur dans les maisons, le Christ soit à la place d'honneur dans les cœurs ». C'est pour vous le rappeler qu'au nom de l'Eglise, je vous adresse le souhait de saint Paul aux Ephésiens :
     « Que le Christ habite par la foi dans vos cœurs.
     Restez enracinés dans l'Amour, établis dans l'Amour.
     Alors vous serez comblés et vous entrerez dans la plénitude de Dieu. »

La famille répond :
AMEN.


2. La Révélation de l'amour de Dieu

Le prêtre :
Le sens du mot « cœur » risque terriblement d'apparaître sentimental et mièvre. Pourtant dire de quelqu'un qu'il a « bon cœur », qu'il est « un cœur d'or », qu'il parle « à cœur ouvert », c'est désigner toute la personne et directement la qualifier. Ainsi, dans la Bible, la Parole de Dieu passant par notre langage d'hommes, c'est par le « cœur » que Dieu dit son amour, le comparant à l'amour des fiancés, à celui des époux ou à celui des pères et mères de famille. Ecoutons, transmis par les prophètes, le faire-part d'amour de Dieu pour son peuple.

1° LECTURE (Elle peut être lue par un membre de la famille).

Parole du Seigneur au prophète Osée : Dieu aime la maison d'Israël comme un mari sa femme. C'est pourquoi, dit le Seigneur, je vais l'attirer, la conduire, parler à son cœur, lui rendre l'espérance. Alors elle m'appellera « mon mari », et non plus « mon maître ». Oui, tu seras ma fiancée pour toujours, dans la justice, la tendresse et l'amour ; tu seras la fiancée dans la fidélité et tu connaîtras ton Seigneur. Je t'appellerai : Mon peuple, et tu répondras : Mon Dieu. Dieu est pour son peuple comme un père aimant ses enfants. « Quand Israël était enfant, dit le Seigneur, je l'aimais. J'ai appelé ses fils d'Egypte où ils étaient exilés. J'ai pris ses enfants dans mes bras, je leur ai appris à marcher ; mais souvent ils n'ont pas compris combien je prenais soin d'eux. Cependant je les ai attachés à moi par les liens de l'amour : je suis pour eux le père qui élève son enfant près de son cœur et je reste penché vers eux pour les nourrir. Comment pourrais-je les abandonner ? Je suis Dieu, moi et non pas un homme ; je suis le Saint au milieu de toi, Israël, et je suis le gardien de tes maisons. Parole du Seigneur ».

La famille répond :
Nous rendons gloire à Dieu.

Le prêtre poursuit :
« Si le cœur de Dieu s'apprend dans les paroles de Dieu (St Grégoire le Grand), c'est en Jésus qu'il se découvre définitivement. A la suite des apôtres, accueillons l'Epiphanie de Dieu, l'amour du Père révélé dans son Fils : Jésus le rend visible et l'affirme : « Qui me voit, voit le Père ». Pour avoir vu vivre le Seigneur Jésus et avoir compris le signe de son Cœur ouvert, l'apôtre Jean, en sa 1° Epître, nous communique la vérité de l'amour qui est en Dieu, l'amour qui est Dieu-même. »

2° LECTURE

« Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, parce que l'amour vient de Dieu, et que celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est Amour. En ceci s'est manifesté l'amour de Dieu pour nous : il a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. En ceci consiste donc son amour : ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c'est Lui qui nous a aimés et a envoyé son Fils expier nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a aimés à ce point, nous devons aussi nous aimer les uns les autres : si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour s'accomplit en nous. »

Tous disent alors :
ALLELUIA. Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son propre Fils. ALLELUIA.

Le prêtre :
Le Don de Dieu, ce n'est donc pas quelque chose, c'est QUELQU'UN : Jésus-Christ, le Verbe qui s'est fait chair et a habité parmi nous. En Lui, l'amour du coeur de notre Dieu est venu nous visiter : tout l'Evangile nous en dit la Bonne Nouvelle. Mais la plus grande preuve nous en est donnée à l'heure où Jésus, sur la croix, aima les siens jusqu'au bout : ce fut alors la première et réelle intronisation du Cœur de Jésus. »

EVANGILE

Le prêtre : Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean.
La famille : Gloire à Toi, Seigneur.
Le prêtre :
« Jésus venait de mourir. Comme c'était le vendredi, il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d'autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque. Aussi les Juifs demandèrent-Ils à Pilate qu'on enlevât les corps, après leur avoir brisé les jambes. Des soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis du deuxième des condamnés qui avaient été crucifiés avec Jésus. Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu'il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes ; mais un des soldats, avec sa lance, lui perça le côté, et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau. Celui qui a vu en rend témoignage, afin que, vous aussi, vous croyiez. Son témoignage est véridique, et le Seigneur sait qu'il dit vrai. Tout cela est arrivé afin que s'accomplisse cette parole de l'Ecriture : Aucun de ses os ne sera brisé. Et un autre passage dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu'ils ont transpercé. »
- Acclamons la Parole de Dieu.
La famille : Louange à Toi, Seigneur Jésus.


3. De l'acte de foi à la foi en acte

Le prêtre peut alors, en quelques mots, situer l'Intronisation du Cœur de Jésus dans la ligne de l'Evangile : dans la famille intronisante, les regards rencontreront quotidiennement l'image-symbole de l'amour du Sauveur. Or, pour l'évangéliste, Le regarder, c'est y croire ; du cœur transpercé de Jésus, saint Jean rend témoignage pour que, vous aussi, vous croyiez. Correctement comprise, loin de favoriser le sentimentalisme, l'intronisation exige la foi reconnaissante en l'amour du Christ. Et, son amour provoquant le nôtre en retour, notre volonté doit s'engager à mieux L'aimer et à Le faire aimer : c'est dans ce souci de sanctification et dans cet éveil apostolique que s'exprime authentiquement notre réponse à l'amour du Seigneur. Telle est l'animation spirituelle offerte eux familles par le P. Mateo, qui, sur l'ordre de saint Pie X, lança dans le monde entier l'intronisation du Sacré-Cœur, approuvée depuis par tous les Papes, en vue d'aider les familles à prendre conscience de ce qu'elles sont cellules constitutives de la société, en même temps que cellules vivantes de l'Eglise, et donc, à ce double titre, responsables du Règne d'Amour du Seigneur Jésus.

Le prêtre :
Dans cet esprit de foi, en baptisés conscients d'être membres du Christ, ayant à porter du fruit comme les sarments attachés au cep de vigne, renouvelez aujourd'hui votre adhésion au dessein d'amour de Dieu exprimé dans le CREDO.

Tous disent ensemble :
JE CROIS EN DIEU...

4. L'amour du Seigneur étant sur nous, notre espérance est en Lui

Le prêtre :
Cette certitude du psalmiste (Ps. 32), l'apôtre Paul la partage et nous la fait partager dans l'épître aux Ephésiens (ch. 3) : « C'est notre foi au Christ qui nous donne l'audace d'aller vers Dieu en toute confiance. » Fondée sur l'amour immuable de Dieu connu en Jésus-Christ, l'espérance doit pénétrer notre prière et rester notre appui jusque dans l'épreuve. Dans la ferme assurance en l'amour miséricordieux de Dieu qui ne nous manque jamais, prions le Seigneur. »

(Cette prière peut être faite dans le silence et le secret des cœurs qui se confient au Cœur de Jésus ; elle peut aussi être composée spontanément par la famille elle-même qui y explicitera ses propres intentions ; ou enfin, elle peut revêtir la forme ici proposée.)

Le prêtre : Seigneur Jésus, tu as voulu vivre la vie de famille à Nazareth et y travailler jusqu'à l'âge de 30 ans ; dirige nos vies et nos activités selon ton amour, et garde-nous dans ta VOIE, ta VERITE et ta VIE.
Tous disent : Sûrs de ton amour et fort de notre foi, Seigneur, nous te prions.
Le prêtre : Seigneur Jésus, tu as répondu à l'invitation des époux de Cana et fait ton premier miracle en leur faveur ; écoute l'intercession que t'adresse pour nous Marie, ta Mère que tu nous as donné pour Mère.
Tous disent : Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions.
Le prêtre : Seigneur Jésus, venu chercher et sauver ce qui était perdu, tu as annoncé à Zachée qu'en t'accueillant, sa maison a reçu le salut ; accorde-nous de trouver la paix dans tes incessants pardons.
Tous disent : Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions.
Le prêtre : Seigneur Jésus, tu as goûté l'hospitalité de Béthanie et offert ton amitié à Marthe, à Marie et à leur frère Lazare ; fais que nous te prouvions notre fidélité dans la joie comme dans la peine.
Tous disent : Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions.
Le prêtre : Seigneur Jésus, tu es remonté vers ton Père afin de nous préparer la place ; reçois auprès de Toi les défunts de nos familles qui avaient mis en Toi leur espérance et leur foi.
Tous disent : Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions.

Le prêtre conclut ainsi la prière de la famille, quelle que soit la forme choisie :
Unis dans l'amour de Dieu notre Père que nous a fait connaître son Fils, Jésus, entré dans la famille humaine pour nous introduire dans la famille de Dieu, nous osons dire : NOTRE PERE, QUI ES AUX CIEUX...

Tous poursuivent :
QUE TON NOM SOIT SANCTIFIE...

Le prêtre :
Enfin, avec la prière de l'Eglise, demandons au Seigneur de bénir le signe que vous avez choisi en mémoire de Son Amour manifesté en Jésus-Christ :
Dieu tout-puissant, notre Créateur et notre Père qui sais notre besoin de signes visibles qui nous aident à Te reconnaître, Tu révèles pleinement ton Amour, en nous donnant ton Fils, le Verbe qui s'est fait chair et qui a demeuré parmi nous. Daigne donc bénir cette image (ou cette statue) qui rappellera à ceux qui habitent cette maison (ou cet appartement) ton Amour rendu présent et offert au monde dans le Cœur de Jésus, ton Fils, notre Sauveur. A ceux qui croient en Lui et veulent Lui rendre hommage et témoignage, accorde, Père infiniment bon, au nom de ton Fils bien-aimé en qui Tu as mis tout ton Amour, ta grâce ici-bas et ta gloire dans la vie du monde à venir. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Tous répondent :
AMEN.

Le prêtre asperge d'eau bénite l'image ou la statue qui lui est présentée.


5. Acte de Consécration : Engagement de vie en charité

Le prêtre le précise :
Chers amis, il ne s'agit ni d'une pieuse formule qui demanderait protection, ni d'un acte passager qui donnerait bonne conscience. C'est en continuité de votre consécration baptismale que vous allez maintenant réaffirmer votre attachement au Seigneur Jésus et Lui renouveler votre décision de conformer votre vie à son commandement d'amour. Récemment Paul VI s'est fait l'écho de Pie XII, rappelant que le culte du Sacré-Cœur, « a pour fin de nous conduire à parfaire l'amour qui nous unit à Dieu et aux autres hommes ». C'est dans ce sens que doit se vivre votre consécration au Cœur de Jésus, dont la Charité vous presse d'étendre son Règne à travers toutes vos activités.

La famille lit alors lentement son acte de consécration :
Seigneur Jésus, en choisissant sainte Marguerite-Marie pour rappeler au monde l'amour dont brûle Ton Cœur, Tu as manifesté le désir de régner sur les familles chrétiennes : nous voulons aujourd'hui proclamer Ta Royauté sur la nôtre.
Nous voulons vivre de Toi et pour Toi, résolus à devenir tes témoins dans notre communauté chrétienne et dans notre milieu social.
Que Ton Règne vienne en nos intelligences : que nous demeurions fermes dans la foi en Ton Amour, et que nos esprits se convertissent sans cesse à celui de Ton Evangile.
Que Ton Règne vienne en nos cœurs : que nous puisions dans Ta Parole et dans Ton Eucharistie, l'amour de Dieu et du prochain, par quoi on reconnaît tes vrais disciples.
Que Ton Règne vienne en nos volontés : que nous te suivions, dociles à Ton Esprit, dans la mission que Tu as confiée à Ton Eglise et à laquelle nous devons participer.
Seigneur Jésus, que Ton Amour préside à notre vie de famille, pour en inspirer nos entreprises spirituelles et temporelles, pour en sanctifier nos joies et nos croix.
Si l'un ou l'autre d'entre nous avait l'ingratitude de se détourner de Toi, Seigneur, rappelle-lui que Ta miséricorde et Ton pardon ne manquent jamais au pécheur pénitent.
Et quand, pour l'un des nôtres, viendra l'heure de passer de sa maison de la terre à la maison du Père, garde-nous, Seigneur, dans l'espérance qu'un jour toute la famille réunie au ciel célèbrera pour toujours les bienfaits de Ton Amour.
Daigne la Vierge Marie, Ta Mère au Cœur Immaculé, daigne le fidèle saint Joseph, qui vécurent avec Toi dans la sainte famille de Nazareth, Te présenter cette consécration de notre famille et nous y maintenir tous les jours de notre vie.
Vive le Cœur de Jésus, notre Seigneur et notre Dieu. AMEN.



6. Avec la Vierge Marie, rendons grâce à Dieu

Le prêtre :
Chers amis, dans le plan d'amour de Dieu, Marie est inséparable de Jésus. En répondant « OUI » à Dieu, c'est au nom de toute l'humanité que la Vierge accepte la venue du Sauveur : son consentement à être la Mère du Christ s'est doublé de sa reconnaissance pour l'amour de Dieu qui s'étend d'âge en âge.
Pour l'avoir aujourd'hui solennellement accueilli et reconnu, vous aussi, dites « MERCI » au Seigneur, comme Marie en son MAGNIFICAT.

Tous ensemble disent ou chantent :
Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.
Il s'est penché sur son humble servante, désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles : Saint est Son Nom.
Son amour s'étend d'âge en âge, sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour.
De la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race à jamais.
Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
maintenant et à jamais, dans les siècles des siècles.


7. Invocations et Bénédiction

Tous disent :
Cœur de Jésus, Roi et Centre de tous les coeurs,
prends pitié de nous.
Cœur de Jésus, généreux pour tous ceux qui T'invoquent,
prends pitié de nous.
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en Toi,
prends pitié de nous.
Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous.
Saint Joseph, protecteur de l'Eglise universelle, priez pour nous.
Sainte Marguerite-Marie, priez pour nous.

Le prêtre pour conclure cette célébration, donne la bénédiction :
Que la bénédiction du Dieu Tout-Puissant, Père, Fils et Saint-Esprit, descende sur vous et y demeure à jamais.

Tous répondent :
AMEN.


Prière au Coeur de Jésus

Seigneur Jésus, ta miséricorde et ta bonté sont infinies.
Tu es vraiment le Christ et nous reconnaissons ton Règne d'amour en notre foyer.
Bénis notre famille, notre maison, nos travaux et nos projets.
Donne-nous d'accomplir fidèlement ta volonté.
Mets en nous la confiance et la paix, et entre nous l'entente et l'unité.
Réconforte-nous dans nos peines.
Augmente notre foi
afin que nous T'aimions davantage ; et fais de nous des témoins
de ton Amour et de ta Miséricorde.
Coeur de Jésus, plein d'amour et de bonté, nous avons confiance en Toi.

"La vocation propre des laïcs consiste à chercher le règne de Dieu précisément à travers la gérance des choses temporelles qu'ils ordonnent selon Dieu... Dans les conditions ordinaires de leur vie familiale et sociale, Ils sont appelés par Dieu à travailler comme du dedans à la sanctification du monde, à la façon d'un ferment, en vivant sous la conduite de l'esprit évangélique, et manifestant le Christ aux autres par le témoignage de leur vie, rayonnant de foi, d'espérance et de charité."
(Constitution Conciliaire sur l'Eglise « Lumen Gentium », 31)

Secrétariat des Œuvres du Sacré-Cœur : 9, rue Chervier - 71600 Paray-le-Monial


Dossier complet : La dévotion au Sacré-Coeur
Prières au Sacré-Coeur à télécharger
Exposition : Histoire et actualité de la dévotion au Sacré-Coeur
Rayonnement du Coeur Miséricordieux de Jésus
Bas-relief du Sacré Coeur de Jésus pour l'Intronisation


Retour à la Page d'Accueil