La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus

Prières - Litanies - Cantiques - Promesses




Neuvaines, Couronne, Chapelets...


Neuvaine au Sacré-Cœur de Jésus (XIX° siècle)

Neuvième Jour :

O Cœur très-doux de mon Jésus, après tout ce que vous avez fait pour moi, après tout ce que vous m'avez donné, serait-il possible que je pusse douter de votre amour, de votre tendresse envers moi ? Ah ! non, il n'y a pas une mère, si tendre, si dévouée qu'elle soit, qui aime son enfant comme vous aimez notre âme. Je n'ai donc pas à craindre que vous me refusiez rien de ce que je puis vous demander avec justice. Mais savez-vous ce dont j'ai peur, ô mon Jésus ? J'ai peur de moi-même ; j'ai peur de n'avoir pas en vous cette parfaite confiance qui vous honore tant, et qui vous ravit des mains toutes sortes de grâces. J'ai peur de ne pas faire tout le cas que je dois de votre très-sainte volonté. Ah ! Cœur adorable, donnez-moi cette parfaite confiance, faites que je m'abandonne avec une amoureuse confiance à votre bon plaisir, certain que je suis que, puisque vous m'aimez tant, vous ferez tourner toute chose à mon plus grand avantage temporel et éternel. Ainsi soit-il.

Album du Sacré-Cœur de Jésus - Neuvaine, prières et pratiques pieuses, illustré d'emblèmes dessinés et gravés par L.-J. Hallez, Paris - Tournai, Casterman, 1859.

Retour en haut


Prière de la Neuvaine perpétuelle au Sacré Cœur de Jésus (texte diffusé en 1916)

Cœur de Jésus, océan de bonté et source inépuisable de miséricorde,
R. - Daignez exaucer nos prières.
Cœur de Jésus dont les délices sont d'être avec les enfants des hommes, et qui aimez à leur accorder des bienfaits,
R. – Daignez exaucer nos prières.
Cœur de Jésus, qui êtes notre consolation dans nos peines, notre remède dans nos maux et notre soulagement dans nos misères,
R. – Daignez exaucer nos prières.
Cœur de Jésus, qui avez été touché et attendri par le cri de la Chananéenne, et qui lui avez accordé la guérison de sa fille,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui avez écouté la plainte du père désolé : « Seigneur, venez avant que mon fils meure ! »
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui êtes accouru avec tant de bonté et d'affection au secours de votre ami Lazare,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui, avec une tendresse paternelle, avez nourri cinq mille hommes dans le désert, de peur qu'ils ne devinssent souffrants en chemin,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui, pour faire éclater votre puissance, et faire admirer votre bonté, avez rendu la santé à des milliers de malades et d'infirmes,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, à qui toute puissance a été donnée au Ciel et sur la terre,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui n'aimez point à punir, mais à pardonner, et qui nous délivrez si volontiers des maux qui nous accablent,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, ô le meilleur, le plus indulgent et le plus compatissant de tous les cœurs,
R. – Soulagez et guérissez nos chers malades.
Cœur de Jésus, qui avez connu le souffrances de la pauvreté,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, dont la vie n'a été qu'une croix et un martyre,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui avez été touché par les larmes de la veuve conduisant au tombeau son fils unique,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui, avec une compassion admirable, avez rendu la vie à la petite fille du chef de la synagogue,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui avez pleuré sur Lazare, mort et enseveli,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, méconnu malgré votre immense amour,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de jésus, outragé et calomnié,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, trahi par un de vos apôtres,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, abandonné par vos amis dans votre Passion,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
Cœur de Jésus, qui, sur la croix, avez éprouvé les angoisses du délaissement le plus cruel,
R. – Soutenez et consolez les affligés.
En mémoire de votre agonie au jardin des Oliviers,
R. – Exaucez-nous, ô divin Cœur.
En mémoire de la blessure que vous avez reçue sur la croix par amour pour nous,
R. – Exaucez-nous, ô divin Cœur.
Au nom de vos bontés et de toutes vos miséricordes,
R. – Exaucez-nous, ô divin Cœur.
Seigneur, celui que vous aimez est malade,
R. – Seigneur, celui que vous aimez est malade.
Seigneur, si vous voulez vous pouvez me guérir,
R. – Seigneur, si vous voulez vous pouvez me guérir.
Seigneur, faites que je voie !
R. – Seigneur, faites que je voie !
Seigneur, faites que j'entende !
R. – Seigneur, faite que j'entende !
Seigneur, faites que je marche !
R. – Seigneur, faites que je marche !
Seigneur, nous ne sommes pas dignes que vous entriez dans notre maison,
R. – Mais dites seulement une parole et nos malades seront guéris.
Venez à moi, vous tous qui souffrez,
R. – Et je vous soulagerai.

Oraison - Ne nous refusez pas, ô Sacré Cœur de Jésus, ne nous refusez pas les douces et consolantes faveurs que nous vous demandons pour les membres de notre pieuse Confrérie pendant cette Neuvaine. Nous ne vous quitterons pas, ô Cœur divin, jusqu'à ce que vous ayez dit : « Je suis votre salut » ; jusqu'à ce que vous ayez dit : « Je le veux, qu'il soit guéri ». Pourriez-vous nous abandonner à la douleur, vous qui bénissez toujours ? Pourriez-vous nous rebuter, vous qui vous laissez si volontiers fléchir ? De votre Cœur sacré, ô Jésus, coulent des torrents de grâces : ici, les malades trouvent la santé, les affligés, la consolation ; celui qui est fatigué, le repos ; l'indigent, l'abondance. Soyez béni ô Cœur divin, pour les biens que vous accordez à ceux qui vous implorent avec confiance, et faites qu'à cause de votre bonté pour eux ils vous soient de plus en plus fidèles, afin que vos généreuses promesses se réalisent aussi plus pleinement en leur faveur. Cœur de Marie, cœur compatissant de notre tendre Mère, parlez à Jésus pour nous. Suppliez-le de nous accorder les guérisons, le soulagement et les consolations que nous sollicitons de toute l'ardeur de nos âmes. Portez-lui aussi nos actions de grâces. O Cœur de Marie, aidez-nous ! O Cœur de Jésus, exaucez-nous.
Ainsi soit-il.

Retour en haut


Prière de la Neuvaine perpétuelle au Sacré Cœur de Jésus (texte diffusé aujourd'hui)

Dieu notre Père, notre Paroisse est dédiée au Cœur Sacré de Ton fils qui a tant aimé les hommes; C'est Lui qui nous a dit: "Tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, il vous l'accordera". "Venez à moi, vous tous qui souffrez et je vous soulagerai". Confiants en Sa Parole, et par l'intercession de Marie notre Mère, nous te prions pour les malades, les affligés et tous ceux qui se recommandent à nos prières.
Seigneur Jésus, pour nous sauver tu as vécu la pauvreté de la crèche à la croix
Tous : Béni sois-tu Seigneur
Tu as été abandonné, rejeté, trahi et renié
Tous : Béni sois-tu Seigneur
Tu as souffert l'agonie, la passion et la croix
Tous : Béni sois-tu Seigneur
Pour nous donner la vie, tu es ressuscité des morts
Tous : Loué sois-tu Seigneur
Tu es monté à la droite du Père
Tous : Loué sois-tu Seigneur
Tu as envoyé l'Esprit Saint pour faire de nous des témoins de la Bonne Nouvelle
Tous : Loué sois-tu Seigneur
Toi qui as été attentif aux petits, aux humbles, aux pauvres, aux étrangers et à tous les exclus de la société
Tous : Rends notre cœur semblable au tien
Toi qui as été solidaire des hommes jusque dans la mort
Tous : Rends notre cœur semblable au tien
Seigneur Jésus, tu as guéri les malades, tu as accueilli la révolte de ceux qui souffrent, tu as redonné la dignité, l'espérance et la joie de vivre aux opprimés et aux désespérés. Entends aujourd'hui, les cris de tes frères : Seigneur, celui que tu aimes est malade.
Tous : Seigneur, celui que tu aimes est malade
Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir
Tous : Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir
Seigneur, fais que je voie
Tous : Seigneur, fais que je vois
Seigneur, fais que j'entende
Tous : Seigneur, fais que j'entende
Seigneur, fais que je marche
Tous : Seigneur, fais que je marche
Pour tous nos frères défunts
Tous : Nous te prions Seigneur
Pour toutes les grâces reçues de Toi chaque jour
Tous : Merci Seigneur
Dieu dont l'amour est tout puissant, écoute notre prière. Donne nous d'être pour ceux qui souffrent, lumière dans la nuit, chaleur qui réconforte, espérance qui rend libre. Nous te le demandons par Jésus Christ, Ton fils, Notre Seigneur qui vit et règne avec Toi, dans l'unité de l'Esprit Saint, un seul Dieu pour les siècles des siècles.
Tous : Amen

Cf : http://www.diocese-bourges.org/page.php?PAGE=38

Retour en haut


Neuvaine au Cœur Sacré de Jésus du Padre Pio (1887-1968)

I. O Jésus, qui avez dit : "En vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira !" voici que je frappe, je cherche et je demande la grâce …
Pater, Ave, Gloria.
Cœur Sacré de Jésus, j'ai confiance et j'espère en vous.

II. O Jésus, qui avez dit : "En vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, il vous l'accordera !" voici qu'en votre Nom je demande la grâce …
Pater, Ave, Gloria.
Cœur Sacré de Jésus, j'ai confiance et j'espère en vous.

III. O Jésus, qui avez dit : "En vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point !" voici qu'en m'appuyant sur l'infaillibilité de vos saintes paroles je demande la grâce …
Pater, Ave, Gloria.
Cœur Sacré de Jésus, j'ai confiance et j'espère en vous.

PRIÈRE : O Cœur Sacré de Jésus, à qui il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons, par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, notre tendre Mère.
Saint Joseph, père adoptif du Sacré-Cœur de Jésus, priez pour nous.
Salve Regina.

Retour en haut


Ave Cor de Jean Eudes (1648)

Dans le petit volume publié à Autun en 1648, portant pour titre La Dévotion au très saint Cœur et au très sacré Nom de la Bienheureuse Vierge Marie par Jean Eudes, se trouvaient outre les textes liturgiques de la Messe et de l'Office, deux prières composées par le saint : Nous te saluons, Cœur très Saint (Ave Cor Sanctissimum) et Nous te saluons Marie, Fille de Dieu le Père (Benedictum sit). C'est la première de ces prières que nous reproduisons ici, dans sa version française.

Je vous salue, ô Cœur très saint,
Je vous salue, ô Cœur très doux
Je vous salue, ô Cœur très humble,
Je vous salue, ô Cœur très pur,
Je vous salue, ô Cœur très dévot,
Je vous salue, ô Cœur très sage,
Je vous salue, ô Cœur très patient,
Je vous salue, ô Cœur très obéissant,
Je vous salue, ô Cœur très vigilant,
Je vous salue, ô Cœur très fidèle,
Je vous salue, ô Cœur très heureux,
Je vous salue, ô Cœur très miséricordieux,
Je vous salue, ô Cœur très aimant de Jésus [et de Marie].
Nous vous adorons, nous vous louons, nous vous glorifions, nous vous remercions. - Nous vous aimons de tout notre cœur, de toute notre âme et de toutes nos forces. - Nous vous offrons notre cœur, nous vous le donnons, nous vous le consacrons, nous vous l'immolons. Recevez-le et possédez-le tout entier ; purifiez-le, éclairez-le et sanctifiez-le ; afin qu'en lui vous viviez et régniez maintenant et toujours dans les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.

Traduction française in Abbé Levesque, L'Origine du Culte du Sacré-Cœur de Jésus, Avignon, Maison Aubanel, 1930.

Retour en haut


Cor Jesu

Cœur de Jésus, Cœur très pur, ô sanctuaire de sainteté, purifiez mon cœur souillé, souillé de tant de fautes.
Cœur très doux, cœur très humble, cœur débordant de bonté, donnez-moi un cœur semblable au vôtre, un foyer de charité ;
Mais quoi, quand même il brûlerait d'amour séraphique, mon cœur serait incapable de vous payer de retour.
Afin donc que je puisse, Cœur de Jésus, vous aimer dignement, donnez-moi un rayon de cet amour immense que vous m'avez voué.
Que, par les traits de votre amour, mon pauvre cœur s'embrase ; puisse cette flamme sacrée réduire mon cœur en cendres !
O mort très désirée que la mort par amour ! Que mon cœur soit victime de son amour pour le Cœur du Sauveur. Amen.
Prions.
O Dieu, qui dans le Cœur de votre Fils, blessé par nos péchés, daignez nous prodiguer les trésors infinis de son amour, faites, nous vous en supplions, qu'en Lui rendant l'hommage de notre dévotion et de notre piété, nous remplissions aussi dignement envers lui le devoir de la réparation. Par le même Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.
Prions.
Faites, Seigneur Jésus, que nous soyons revêtus des vertus de votre très Saint Cœur et embrasés de ses sentiments afin que, formés à l'image de votre bonté, nous méritions d'avoir part aussi à votre rédemption.
Cœur de Jésus, nous vous louons, nous vous bénissons, nous vous glorifions, nous vous rendons grâces. Nous vous aimons de tout notre cœur, de toute notre âme et de toutes nos forces.
Nous vous offrons notre cœur, ô Cœur de Jésus, nous vous le donnons, consacrons, immolons ; recevez-le et possédez-le tout entier ; purifiez-le, illuminez-le et sanctifiez-le et, en lui, vivez et régnez pour tous les siècles. Amen.

Prière extraite de Dom Bernardin, L'Abeille Mystique, Paris, la Diffusion Scientifique, 1988.

Retour en haut


Souvenez-vous au Sacré-Coeur

Souvenez-vous,
ô Sacré Cœur de Jésus,
de tout ce que vous avez fait pour sauver nos âmes,
et ne les laissez pas périr.
Souvenez-vous de l'éternel
et immense amour que vous avez eu pour elles;
ne repoussez pas ces âmes
qui viennent à vous défaillantes
sous le poids de leurs misères,
oppressées sous celui de tant de douleurs.
Soyez touché de notre faiblesse,
des dangers qui nous environnent de toutes parts,
des maux qui nous font soupirer et gémir.
Remplis de confiance et d'amour,
nous venons à votre Cœur, ô Jésus,
comme au cœur du meilleur des pères,
du plus tendre et du plus compatissant des amis.
Recevez-nous, ô Sacré Cœur,
dans votre infinie tendresse,
faites-nous ressentir les effets
de votre compassion et de votre amour ;
montrez-vous notre appui,
notre médiateur auprès de votre Père.
Au nom de votre Sang et de vos mérites,
accordez-nous la force dans nos faiblesses,
la consolation dans nos peines,
la grâce de vous aimer dans le temps
et celle de vous posséder dans l'éternité.
Ainsi soit-il.


Retour en haut


Couronne du Sacré Cœur

Elle apparaît dès les premiers ouvrages publiés sur la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, à la fin du XVII° siècle. Elle se présente alors ainsi : "Composée de trente-trois petits Grains, et de cinq Marques pour honorer les années de la Vie de Notre Seigneur, et ses Saintes Plaies" :

Sur la croix on récitera le Magnificat, ou le Cantique de la Vierge Mon âme magnifie le Seigneur, etc. pour honorer les premiers mouvements du Sacré Cœur de Jésus, qui sont si saintement exprimés par ce Cantique de sa glorieuse Mère.
On honorera en même temps l'union des Cœurs de Jésus et Marie ; on s'unira aux louanges que l'un et l'autre rendirent à la Sainte Trinité durant neuf mois que la Ste Vierge porta son Divin Enfant.
Sur les Marques on dira le Pater, pour honorer les cinq Plaies de Jésus-Christ et pour unir nos prières à celles de son Cœur [dont le Pater est une production] les offrant au Père Eternel, avec tous les gémissements, pour toutes les nécessités de la Sainte Eglise.
Sur les trente-trois petits Grains on dira : O vere adorator, et unice Dei amator, miserere nobis ; ou bien : O vrai adorateur et unique amateur de Dieu ayez pitié de nous, pour s'unir aux louanges, à l'amour, et aux adorations que le Saint Cœur de Jésus a rendu à la Sainte Trinité, pendant les trente-trois années de sa vie mortelle, et à celles qu'il lui rend dans le Ciel pour toute l'Eternité, et sur la Terre dans le très Saint Sacrement de l'Autel, jusqu'à la consommation des siècles.
Les Amants du Sacré Cœur de Jésus sont invités à faire la Communion les uns pour les autres tous les premiers vendredis, ou quelque autre jour de chaque mois ; et à se trouver tous les jours ensemble sur les 9 heures du matin, ou sur les 4 heures du soir dans ce Sacré Cœur, comme dans un Divin Rendez-vous, pour y rendre leurs hommages, chacun selon son attrait, et la mesure de la Grâce ; n'étant besoin que d'une élévation d'esprit et union de cœur à celui de Jésus-Christ, et en son amour, à tous ceux qui sont à lui et qui l'honorent.

Extrait de La Dévotion au Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus Christ, Edition nouvelle augmentée de plusieurs pratiques pieuses, Suivant la copie de Lyon, A Liège, Chez Joseph Louis de Milst, Imprimeur de Son Altesse Sérénissime, 1699.

Ci-dessous une autre version de cette Couronne, proposée à la fin du XIX° siècle :

V./ O Dieu ! venez à mon aide.
R./ Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, …

01. Mon aimable Jésus, quand je réfléchis à la bonté infinie de votre Cœur, et que je le vois plein de compassion et de douceur pour les pécheurs, je sens le mien tressaillir d'allégresse, et j'ose espérer que vous daignerez m'accueillir favorablement. J'ai commis à la vérité une multitude de péchés ; mais maintenant je les déteste et je les pleure, à l'exemple de Pierre et de Madeleine, parce qu'ils vous ont outragé, vous qui êtes le souverain bien ; accordez-m'en le pardon. Puissé-je mourir plutôt que de vous offenser à l'avenir !
Ici l'on récite un Pater, cinq Gloria Patri, et l'Aspiration : Divin Cœur de Jésus, donnez-moi pour partage de vous aimer toujours, et toujours davantage.

02. Je bénis, ô Jésus ! votre Cœur si humble, et je vous remercie de ce qu'en me le donnant pour modèle, non seulement vous m'excitez puissamment à l'imiter, mais encore vous me montrez et vous m'aplanissez le chemin du ciel par vos humiliations. Ingrate et insensée que j'ai été, que de fois je me suis égarée ! Pardonnez-moi : non, plus d'orgueil ; je veux désormais vous suivre dans les humiliations avec un cœur humble, et obtenir la grâce du salut. Donnez-moi la force qui m'est nécessaire, et je bénirai à jamais votre Cœur adorable.
Un Pater, cinq Gloria, et l'Aspiration.

03. Je vous remercie, ô Jésus ! de m'avoir laissé tant d'exemples d'une patience invincible. Vous condamnez hautement ma délicatesse qui ne peut rien souffrir. Remplissez mon cœur de votre ardent amour pour la pénitence, afin qu'après avoir marché dans la route du Calvaire, je parvienne au séjour de la gloire et du bonheur.
Un Pater, cinq Gloria, et l'Aspiration.

04. A la vue de votre Cœur plein de douceur, aimable Jésus, j'ai horreur du mien, qui est si différent du vôtre. Hélas ! il n'est que trop vrai qu'un geste, une parole piquante, un rien suffit pour me troubler et m'affliger ; pardonnez-moi mes emportements, et accordez-moi la grâce d'imiter à l'avenir, dans les contrariétés, votre inaltérable douceur, et de jouir toujours de la paix que vous êtes venu apporter sur la terre.
Un Pater, cinq Gloria, et l'Aspiration.

05. Oui, mon Jésus, que l'on chante les louanges de votre Cœur sacré, vainqueur de l'enfer et de la mort ; il le mérite bien. Pour moi, je suis plus confuse que jamais en voyant le mien tellement pusillanime qu'il craint la moindre injure ; mais à l'avenir il n'en sera plus ainsi. Accordez-moi le courage qui m'est nécessaire pour combattre et vaincre sur la terre les ennemis de mon salut, afin de triompher avec vous dans le Ciel.
Un Pater, cinq Gloria, et l'Aspiration.

Sainte Vierge Marie, Mère de mon Dieu et ma tendre mère, je vous en supplie par les mérites de votre très-saint Cœur, obtenez-moi une vraie et constante dévotion au Cœur sacré de votre divin Fils, afin que, lui consacrant toutes mes pensées et mes affections, je puisse remplir constamment mes devoirs, et m'appliquer toujours, et dès aujourd'hui, à le servir avec une sainte allégresse.

V./ Cœur de Jésus, brûlant d'amour pour nous,
R./ Embrasez nos cœurs d'amour pour vous.

Prions. Accordez-nous, ô mon Dieu ! d'être enflammées de ce feu que N.S.J.C. a tiré du fond de son Cœur adorable pour l'apporter sur la terre, lui qui étant Dieu vit et règne avec vous, en l'unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles.

Manuel de piété à l'usage des élèves du Sacré-Cœur, Paris, Lecoffre Fils et Cie, 1871.

Retour en haut


Chapelet du Sacré-Cœur de Jésus (XVIII° siècle)

Le Chapelet au Sacré Cœur apparaît dans les livres de dévotion au début du XVIII° siècle. Dans les premières éditions, il est composé des cinq dizaines habituelles. En voici une version, proposée dans un volume publié à Paris en 1738. On remarquera la première prière, directement inspirée de celle de saint Ignace de Loyola, telle qu'elle est reproduite dans les célèbres "Exercices".

A la place du Credo on dit la prière suivante :
Ame de Jésus, sanctifiez-moi,
Cœur de Jésus, enflammez-moi.
Sang de Jésus, enivrez-moi.
Corps de Jésus, sauvez-moi.
Eau du Côté de Jésus, lavez-moi.
Mère de Jésus, priez pour moi.
Passion de Jésus, confortez-moi.
O bon Jésus, exaucez-moi.
Cachez-moi dans les sacrées plaies.
Ne souffrez pas que je me sépare jamais de vous.
Défendez-moi du malin esprit mon ennemi.
Appelez-moi à l'heure de ma mort.
Et faites-moi venir à vous.
Afin que je vous loue avec vos Saints dans tous les siècles.
Ainsi soit-il.

A chaque gros Grain, on dit ce qui suit :
O très doux Jésus, rendez mon cœur selon le vôtre.
Seigneur Jésus, donnez-moi votre Cœur pour un gage d'amour et un lieu de refuge, afin que vous me sauviez et que j'y trouve sans cesse un doux repos pendant ma vie, et une consolation indicible à l'heure de ma mort. Ainsi soit-il.

A chaque petit Grain :
Je vous adore, sacré Cœur de Jésus, allumez dans mon cœur le divin amour dont vous êtes enflammé.

Extrait de La Dévotion au Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ, Nouvelle édition revue et corrigée, A Paris chez la Veuve de Jacq. Josse, Imprimeur-Libraire, rue S. Jacques, à la Colombe Royale, 1738.

Nous vous proposons ci-dessous une autre version de ce Chapelet, publiée à Nancy en 1771. Dans ce volume plus tardif, le Chapelet reprend le schéma de la Couronne du Sacré Cœur qui précède : il est désormais "composé d'une Croix, de cinq gros Grains et de 33 petits, à l'honneur des 33 ans de la vie de Jésus-Christ, et de ses saintes Plaies." A noter que la prière du début reste inspirée de la prière des "Exercices" de saint Ignace, mais nettement plus développée.

On dit sur la Croix la prière suivante :
Ame très sainte de Jésus-Christ, sanctifiez-moi.
Corps sacré de Jésus-Christ, nourrissez-moi.
Divin Cœur de Jésus-Christ, attirez-moi.
Sang adorable de Jésus-Christ, enivrez-moi.
Eau qui coulez du côté de Jésus-Christ, lavez-moi.
Passion de Jésus-Christ, fortifiez-moi.
Plaies de Jésus-Christ, guérissez-moi.
Esprit de Jésus-Christ, possédez-moi.
Bonté infinie de Jésus-Christ, pardonnez-moi.
Beauté de Jésus-Christ, ravissez-moi.
Paix de Jésus-Christ, pacifiez-moi.
Amour de Jésus-Christ, embrasez-moi, transformez-moi.
Royaume de Jésus-Christ, venez à moi.
Grâce de Jésus-Christ, remplissez-moi.
Miséricorde de Jésus-Christ, ayez pitié de moi et sauvez-moi.
Yeux divins de Jésus-Christ, regardez-moi.
Sainteté de Jésus-Christ, sanctifiez-moi, consacrez-moi.
Pureté de Jésus-Christ, purifiez-moi.
Croix de Jésus-Christ, soutenez-moi.
Clous de Jésus-Christ, attachez-moi.
Epines de Jésus-Christ, couronnez-moi.
Fiel et Vinaigre de Jésus-Christ, abreuvez-moi.
Bouche sacrée de Jésus-Christ, bénissez-moi, dans le temps et dans l'éternité.
Ne permettez pas, mon Sauveur, que je sois séparé de vous.
Défendez-moi de la malice de mes ennemis.
Appelez-moi à l'heure de ma mort, et donnez-moi la grâce d'aller vers vous.
Marie Mère de Jésus, tous les Anges et Saints, priez-le pour moi, afin que je l'aime, le loue, le bénisse, l'adore et le possède avec vous pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il.

A chaque gros Grains on dit :
O Très doux et aimable Jésus, rendez mon cœur selon votre Cœur, qu'il soit mon lieu de refuge, et que j'y trouve mon parfait repos pendant toute ma vie, et ma consolation et mon espérance à l'heure de ma mort. Ainsi soit-il.

A chaque petit Grain :
Je vous adore, ô Cœur sacré de Jésus, allumez dans mon cœur le feu du divin amour dont vous êtes enflammé. Ainsi soit-il.

Ou l'une des petites Prières suivantes marquée par chiffres :
01. Cœur de mon Créateur, perfectionnez-moi.
02. Cœur de mon Rédempteur, répondez pour moi.
03. Sacré Cœur de Jésus mourant en Croix, et sacrifié sur nos Autels, sauvez-moi.
04. Désirs et inclinations du Cœur de Jésus, régnez en moi, possédez-moi.
05. Mépris et rebuts que le Cœur de Jésus a tant aimés, attirez-moi, consolez-moi.
06. Soins empressés du Cœur de Jésus, triomphez de moi.
07. Divines flammes du Cœur de Jésus, embrasez-moi.
08. Paix et douceur du Cœur de Jésus, pacifiez-moi, adoucissez-moi.
09. Patience du Cœur de Jésus, supportez-moi.
10. Pauvreté du Cœur de Jésus, détachez-moi.
11. Souffrances du Cœur de Jésus, encouragez-moi.
12. Anéantissement du Cœur de Jésus, consommez-moi.
13. Silence du Cœur de Jésus, parlez-moi.
14. Cœur de mon Roi, gouvernez-moi.
15. Cœur de mon Père, ayez pitié de moi.
16. Cœur de mon Juge, pardonnez-moi.
17. Cœur de mon Avocat, plaidez pour moi.
18. Cœur de mon Maître, enseignez-moi.
19. Cœur de mon Pasteur, gardez-moi.
20. Cœur de l'ami fidèle, reposez en moi.
21. Cœur de mon Médecin, remède à tous mes maux, guérissez-moi.
22. Cœur blessé d'amour pour moi, recevez-moi.
23. Cœur sacré, retraite des âmes affligées, consolez-moi.
24. Providence du Cœur de Jésus, veillez sur moi.
25. Amabilités du Cœur de Jésus, découvrez-vous à moi.
26. Saintetés du Cœur de Jésus, imprimez-vous en moi.
27. Immensité du Cœur de Jésus, remplissez-moi.
28. Immutabilité du Cœur de Jésus, affermissez-moi.
29. Richesses du Cœur de Jésus, suffisez-moi.
30. Obéissance du Cœur de Jésus, soumettez-moi.
31. Pureté du Cœur de Jésus, consacrez-moi.
32. Torrent de grâces et de bénédictions du Cœur de Jésus, inondez-moi, submergez-moi.

Extrait de La Dévotion au Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ, Chez les Héritiers de N. Baltazard, Imprimeur ordinaire du Collège proche des RR. PP. Jésuites, Nancy, 1771.

Retour en haut


Prière pour demander l'avènement du Règne du Sacré-Coeur

Composée par Martin Drexler (1902), cette prière a reçu l'imprimatur du Cardinal Richard, Archevêque de Paris. La Sainte Vierge avait déclaré au voyant, qu'avec les prières de Léon XIII après la messe, ces supplications obtiendraient le triomphe de l'Eglise et le salut de la France. « - Je suis toute miséricorde, lui dit-elle. Je veux sauver la France, mais il faut prier Saint Michel. - Si on ne le prie pas, il n'interviendra pas ».

Au nom du Sacré-Cœur de Jésus et par l'intercession de Marie Immaculée, très humblement prosternés devant Votre Majesté, ô Dieu Tout-Puissant, nous Vous supplions de bien vouloir envoyer Saint Michel pour qu'il nous secoure dans notre détresse.
Daignez Vous souvenir, Seigneur, que dans les circonstances douloureuses de notre histoire, Vous en avez fait l'instrument de vos miséricordes à notre égard. Nous ne saurions l'oublier. C'est pourquoi nous Vous conjurons de conserver à notre patrie, coupable mais si malheureuse, la protection dont Vous l'avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.
C'est à vous que nous avons recours, ô Marie Immaculée, notre douce Médiatrice, qui êtes la Reine du Ciel et de la terre. Nous vous en supplions très humblement, daignez encore intercéder pour nous. Demandez à Dieu qu'Il envoie Saint Michel et ses Anges pour écarter tous les obstacles qui s'opposent au règne du Sacré-Cœur dans nos âmes, dans nos familles et dans la France entière.
Et vous, ô Saint Michel, prince des milices célestes, venez à nous. Nous vous appelons de tous nos vœux ! Vous êtes l'Ange gardien de l'Eglise et de la France, c'est vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d'Arc dans sa mission libératrice. Venez encore à notre secours et sauvez-nous ! Dieu vous a confié les âmes qui, rachetées par le Sauveur, doivent être admises au bonheur du Ciel. Accomplissez donc sur nous la mission sublime dont le Seigneur vous a chargé. Nous plaçons tous nos intérêts spirituels, nos âmes, nos familles, nos paroisses, la France entière, sous votre puissante protection. Nous en avons la ferme espérance, vous ne laisserez pas mourir le peuple qui vous a été confié !
Combattez avec nous contre l'enfer déchaîné, et par la vertu divine dont vous êtes revêtu, après avoir donné la victoire à l'Eglise ici-bas, conduisez nos âmes à l'éternelle Patrie. Ainsi soit-il.


Le Sacré-Coeur de Jésus - Deux mille ans de Miséricorde

Le Sacré-Coeur de Jésus - Deux mille ans de Miséricorde

Le recueil reproduit dans les pages qui suivent a trouvé un éditeur, Téqui, dans sa dernière version imprimée mise à jour en juin 2008. Il est en vente au prix de 40 € (réf.6656) - Frais de port pour la France : 5,50 €.

Je compte sur vous pour faire connaître de la manière la plus large possible la parution de ce livre dédié au Divin Coeur de Jésus.

En vente en ligne sur le site internet des Editions Téqui.