La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus

Fondements scripturaires




Nihil innovetur nisi quod traditum est

Le "cœur" est un terme fréquemment employé dans la Bible, tout comme ses équivalents en hébreu (leb, lebab, beten, mej'im, kereb), en grec (K a rd i a: Kardia, K o il i a: Koilia, s p la n gC n a: Splangchna) et en latin (cor, venter, viscera), dans les différents sens qui lui sont communément attribués.

Dans l'Ancien Testament, il y est plus spécialement symbole de vie, de courage, de générosité, siège des vertus de l'homme. G. Kittel résume ainsi les emplois du mot "cœur" dans les différents livres de l'Ancien Testament : "
Le Cœur est le principe et l'organe de la vie personnelle de l'homme, le point le plus intime où se ramasse son être et son action, et par conséquent la source et le centre de sa vie religieuse et morale. Le cœur est l'expression la plus parfaite pour désigner le courage et la vaillance, l'intelligence profonde, la force de décision et la volonté, en un mot il qualifie les forces les plus nobles et les plus personnelles de l'homme" (in Theologisches Wörterbuch zum Neuen Testament, Stuttgart, 1938, cité par Hugo Rahner in Le Cœur du Sauveur, Mulhouse, Salvator, 1956).

Dans le Nouveau Testament, le mot "cœur" est employé pour désigner l'intérieur de l'homme, souvent en ce qu'il a de plus secret. C'est le lieu de rencontre de la Foi et de la Parole divine. G. Kittel en conclue logiquement qu'ici "
c'est à lui que Dieu s'adresse, c'est en lui que s'enracine la vie religieuse, et que se décident les attitudes morales de l'homme" (op. cit.).

Il s'agit donc de dépasser la simple vue de l'organe physique, aux fonctions strictement matérielles, de même que l'image d'un pur symbole qui en limiterait singulièrement la portée.
En nous appuyant sur ces significations bibliques, nous trouverons dans les versets qui suivent la source où s'est alimentée la réflexion des théologiens, qui ont pu rendre à la dévotion au Sacré-Cœur le sens de cette union mystérieuse de l'humain et du divin opérée en Jésus-Christ et en son Cœur Sacré.

Les textes bibliques sont données ici selon la version de Louis Segond.


Ancien Testament (Textes messianiques)

Psaume 16,9-10
Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse,
Et mon corps repose en sécurité.
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts,
Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption.

(cf. Act. 2,30-31 & 13,35)

Psaume 22,15
Je suis comme de l'eau qui s'écoule,
Et tous mes os se séparent ;
Mon cœur est comme de la cire,
Il se fond dans mes entrailles.

(voir l'ensemble de ce Psaume 22)

Psaume 40,7-9
Tu ne désires ni sacrifice ni offrande,
Tu m'as ouvert les oreilles ;
Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire.
Alors je dis: Voici, je viens.
Avec le rouleau du livre écrit pour moi.
Je veux faire ta volonté, mon Dieu !
Et ta loi est au fond de mon cœur.

(cf. Hébr. 10,5-7)

Psaume 69,21 et 33
L'opprobre me brise le cœur, et je suis malade ;
J'attends de la pitié, mais en vain,
Des consolateurs, et je n'en trouve aucun.

Les malheureux le voient et se réjouissent ;
Vous qui cherchez Dieu, que votre cœur vive !
(le terme hébreu utilisé ici est "lebab", traduit par "psyché" en grec, et par "cor" en latin)
(voir l'ensemble de ce Psaume 69, présent dans la liturgie du Sacré-Cœur)

Isaïe 12,3-4
Vous puiserez de l'eau avec joie aux sources du salut,
Et vous direz en ce jour là :
Louez l'Eternel, invoquez son nom,
Publiez ses œuvres parmi les peuples,
Rappelez la grandeur de son nom !
(Haurietis aquas in gaudio de fontibus Salvatoris : citation reprise aux premiers mots de l'Encyclique de Pie XII, le 15 mai 1956)

Jérémie 30,21
Son chef (d'Israël) sera tiré de son sein,
Son dominateur sortira du milieu de lui ;
Je le ferai approcher, et il viendra vers moi ;
Car qui oserait de lui-même s'approcher de moi ?


Jérémie 30,23-24
Voici, la tempête de l'Eternel, la fureur éclate,
L'orage se précipite,
Il fond sur la tête des méchants.
La colère ardente de l'Eternel ne se calmera pas,
Jusqu'à ce qu'il ait accompli, exécuté les desseins de son cœur.
Vous le comprendrez dans la suite des temps.
(Prophétie insérée dans les lectures de la Fête du Sacré-Cœur)

Jérémie 31,33-34
Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël,
Après ces jours-là, dit l'Eternel :
Je mettrai ma loi au dedans d'eux,
Je l'écrirai dans leur cœur ;
Et je serai leur Dieu,
Et ils seront mon peuple.
Celui-ci n’enseignera plus son prochain,
Ni celui-là son frère, en disant :
Connaissez l’Eternel !
Car tous me connaîtront,
Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel ;
Car je pardonnerai leur iniquité,
Et je ne me souviendrai plus de leur péché.
(Texte lu à la Fête du Sacré-Cœur dans l'Office des Laudes du "Livre d'heures romain")

Jérémie 32,41-42
Je prendrai plaisir à leur faire du bien,
Et je les planterai véritablement dans ce pays,
De tout mon cœur et de toute mon âme.
Car ainsi parle l'Eternel :
De même que j'ai fait venir sur ce peuple tous ces grands malheurs,
De même je ferai venir sur eux tout le bien que je leur promets.


Ezéchiel 11,19-20
Je leur donnerai un même cœur, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de leur corps le cœur de pierre, et je leur donnerai un cœur de chair, afin qu'ils suivent mes ordonnances, et qu'ils observent et pratiquent mes lois ; et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu.

Ezéchiel 36,26-27
Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.
(faite suite à 36,25, sur l'eau purifiante, cf. ci-dessous)

Osée 2,16-18 & 21-22
C'est pourquoi voici, je veux l'attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur.
En ce jour-là, dit l'Eternel, tu m'appelleras : Mon mari ! et tu ne m'appelleras plus : Mon maître !
Je serai ton fiancé pour toujours ; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde ; je serai ton fiancé par la fidélité, et tu reconnaîtras l'Eternel.


Zacharie 12,10
Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.


Nouveau Testament

Le Sauveur y apparaît comme le dispensateur de l'eau vive de l'Esprit.
Rappelons les promesses messianiques relatives à l'eau vive :

Isaïe 12,3
Vous puiserez de l'eau avec joie aux sources du salut.

Isaïe 44,3
Car je répandrai des eaux sur le sol altéré,
Et des ruisseaux sur la terre desséchée ;


Isaïe 55,1
Vous tous qui avez soif, venez aux eaux…

Isaïe 58,11
L'Eternel sera toujours ton guide,
Il rassasiera ton âme dans les lieux arides,
Et il redonnera de la vigueur à tes membres ;
Tu seras comme un jardin arrosé,
Comme une source dont les eaux ne tarissent pas.


Ezéchiel 36,25
Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.

Ezéchiel 47,1-12
Il me ramena vers la porte de la maison. Et voici, de l'eau sortait sous le seuil de la maison, à l'orient, car la face de la maison était à l'orient ; l'eau descendait sous le côté droit de la maison, au midi de l'autel…

Zacharie 13,1
En ce jour-là, une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem, pour le péché et pour l'impureté.

Zacharie 14,8
En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, et couleront moitié vers la mer orientale, moitié vers la mer occidentale ; il en sera ainsi été et hiver.


Et celles relatives à l'effusion de l'Esprit :

Joël 2,28 (ou 3,1)
Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair ;
Vos fils et vos filles prophétiseront,
Vos vieillards auront des songes,
Et vos jeunes gens des visions.
(cf. Act.2,17, 2,33 & 10,45)

Zacharie 12,10
Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.
(cf. Rom.8,15 & Gal.4,6)


Voyons maintenant la réalisation de ces promesses dans les écrits du Nouveau Testament. Les versets 7,37-38 et 19,34-37 de l'Evangile de Jean, seront étudiés de manière approfondie par les Pères de l'Eglise.

Jean 7,37-38
Le dernier jour, le grand jour de la fête,
Jésus, se tenant debout, s'écria :
Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive.
Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Ecriture.

(ou)
Le dernier jour, le grand jour de la fête,
Jésus, se tenant debout, s'écria :
Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi,
et qu'il boive, celui qui croit en moi.
Des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Ecriture.
(le terme grec utilisé ici est "koila", qui signifie littéralement "entrailles". En araméen, qui était la langue parlée par le Sauveur, ce terme est un synonyme exact du mot "cœur")

Jean 19,34-37
Un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l'eau.
Celui qui l'a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai ; et il sait qu'il dit vrai, afin que vous croyiez aussi.
Ces choses sont arrivées, afin que l'Ecriture fût accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé.
Et ailleurs l'Ecriture dit encore : Ils verront celui qu'ils ont percé.

(cf. Zach.12,10 et Apoc.1,7)

Jean 4,14
Celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.

Epître aux Romains 8,15
Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père !

Epître aux Galates 4,6
Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils, lequel crie : Abba ! Père !

Epître aux Philippiens 1,7-8
Il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, soit dans mes liens, soit dans la défense et la confirmation de l'Evangile, vous qui tous participez à la même grâce que moi.
Car Dieu m'est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus-Christ.

(le terme grec "splangchna" utilisé ici, traduit en latin par "viscera", est un synonyme de "kardia", voir plus haut)

Apocalypse 22,1 & 16-17
Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau.

Je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin.
Et l'Esprit et l'épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement.
(Viens : cf. 1Col.16,22 : Maran atha, mots araméens que l'on retrouve aujourd'hui dans la liturgie, et qui signifient Le Seigneur vient. On peut lire aussi Marana tha, qui signifie alors Seigneur, viens)


Signalons enfin que le Christ lui-même se présente comme un Maître au Cœur humble et doux, auprès duquel l'homme pourra trouver le repos :

Matthieu 11,25-30
Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.



Le Sacré-Coeur de Jésus - Deux mille ans de Miséricorde

Le Sacré-Coeur de Jésus - Deux mille ans de Miséricorde

Le recueil reproduit dans les pages qui suivent a trouvé un éditeur, Téqui, dans sa dernière version imprimée mise à jour en juin 2008. Il est en vente au prix de 40 € (réf.6656) - Frais de port pour la France : 5,50 €.

Je compte sur vous pour faire connaître de la manière la plus large possible la parution de ce livre dédié au Divin Coeur de Jésus.

En vente en ligne sur le site internet des Editions Téqui.